Association Gravir Ensemble, 3 imp Henri rousseau, 79000 Niort
06 19 53 33 88
logo_efs_0.png
dmo1.png

La genèse de ce projet 

Il existe dans chacune de nos vies des dates dont la mémoire est perpétuelle, inscrite comme un événement majeur de notre existence.

Nous pouvons vivre un moment familial magnifique lié à un anniversaire où nous fêtons la mémoire d’un événement heureux comme la naissance de nos enfants.

Cependant certains autres événements, plus difficiles, peuvent s’imposer à nous…

Leur pouvoir est aussi de changer profondément notre existence.

Il y a un avant et un après ces événements, marqué par une toute nouvelle direction, un nouveau chemin, une modification totale de notre vie.

Le bouleversement engendré par l’événement est tellement important que nos existences en sont à jamais modifiées, transformées et redessinées.

Le 28 Octobre 2016 fut l’une de ces dates pour Perrine âgée de 7 ans où une Leucémie Aigüe Lymphoblastique fut diagnostiquée.

"Date à jamais gravées dans notre Cœur, notre Mémoire…son cœur, son corps et sa mémoire…"

En une demi-journée seulement nous avons basculé et été englouti dans ce monde, cet univers du « Cancer ».

Nous connaissons la violence et la brutalité de nous lever un matin dans l’inconscience de savoir que le soir même nous nous retrouverions dans une extrême détresse.

Des mains tendus qui nous ont soutenus

Parce que le 28 Octobre 2016 toute notre vie fut bouleversée par le début d’une ascension de plusieurs années, qui à ce jour n’est pas terminée, dont personne n’est préparé, où le sommet n’est jamais visible, et dont la plupart du temps, dès les premiers pas, la météo nous colle à terre avec l’incapacité d’avancer et de lever la tête…

Parce que le soutien moral et toute l’aide matérielle que nous avons reçu a été une main tendue, qui nous a donné, à un moment donné, la possibilité de continuer et un peu de courage pour avancer encore.

Parce que devant nous, dans cette ascension, en premier de cordée, c’est notre enfant que nous voyons ! lui que nous suivons ! Nous voudrions lui épargner tous les dangers, tous les risques, mais nous sommes impuissants, obligé de le laisser prendre la place qui lui a été imposée !

Parce que des personnes compétentes, professionnelles, comme le personnel soignant, les équipes médicales, les animateurs, les bénévoles d’associations et les bénévoles de l’hôpital nous balisent le chemin, nous orientent dans la tempête, nous éclairent dans la nuit, nous aident et nous réconfortent dans le froid…

Parce que cette ascension n’est jamais gagnée d’avance, et que nous contemplons, Tous, impuissants, dans la douleur, les larmes et la souffrance extrême de voir le sommet de cette montagne refusé à certains enfants, à certains parents….

Un Cri du coeur à transformer

Aller gravir des montagnes, atteindre le plus de sommets possibles, jusqu’à la limite de notre capacité physique est devenu une évidence à mettre en œuvre pour que chacun et chacune dans ce combat pour la vie puisse se retrouver dans cette joie immense de ces victoires d’ascensions réussies, porteuses d’espérance là où le quotidien dans la maladie nous interdit toute projection dans le futur.

C’est un cri du cœur, un désir de se dépasser et de fédérer des personnes autour d’un projet pour transformer cette souffrance imposée par la maladie en encouragement sincère et fraternel pour ceux et celles pour qui cette montagne, dans leur vie, s’est imposée, dont il est impossible de passer à travers et qu’il est nécessaire de Gravir…

C’est pourquoi se rendre au sommet d’une montagne est un témoignage du cœur, exprimant ainsi notre solidarité et notre engagement fraternel dans les souffrances des personnes touchées par la maladie. 

Pour qu’une lutte concrète puisse être engagée auprès des enfants et des familles le soutien doit pouvoir aussi être FINANCIER.

Il est donc nécessaire d’organiser des récoltes de fond !

"A ce jour, la recherche est essentielle dans les cancers pédiatriques. Trop de progrès restent nécessaires à réaliser pour améliorer le taux de guérison qui progresse très peu depuis 20 ans. En effet, le Cancer reste la première cause de mortalité des enfants"

De plus, les traitements aujourd’hui présentent de nombreux effets secondaires avec des répercussions importantes sur le développement physique et psychologique de nos enfants.

Des séquelles dues à leur traitement sont constatées chez 2 enfants sur 3 guéris.

 

Avec le soutien de la Recherche nous pouvons agir et améliorer tout cela. C’est une priorité pour nos enfants de demain !